Explications


Voici le regroupement de mes meilleurs photographies d’astronomie. Chacune d’entre elles représente plusieurs heures d’acquisition et de traitement.

Pour cette série, j’utilise une monture équatoriale Paramount ME, ainsi qu’une lunette Takahashi FSQ 106 ED dont le rapport d’ouverture et compris entre 3,7 et 5, en fonction des accessoires utilisés.

Parfois j’utilise un réducteur de focale qui, comme son nom l’indique, diminue la focale de la lunette, mais aussi son rapport d’ouverture et ainsi augmente le champ couvert par le capteur de la caméra.

La caméra utilisée possède un capteur CCD KAF8300 monochrome, la chambre du capteur peut descendre jusqu’à -40° sous la température ambiante grâce à sa thermorégulation par système Peltier. Descendre sa caméra ccd en température permet de gagner considérablement en signal et de réduire le bruit thermique.

Certaines sont prises avec des filtres Souffre/Hydrogène alpha/Oxygène, d’autres en Hydrogène alpha/rouge/vert/bleu, et pour les galaxies, Luminance/rouge/vert/bleu.

Bien entendu quelque soit le filtre sélectionné devant le capteur, la photo sera toujours en noir et blanc, mais sur des longueurs d’onde différentes.

C’est alors au tour du logiciel de traitement d’image d’assigner, grâce à une palette virtuelle, une des trois couleurs primaires à chaque filtre utilisé.

C’est comme ceci que j’obtiens des photos en couleurs.

Certaine sont en vrais couleurs, c’est le cas pour la combinaison de filtre L/R/V/B ou Ha/R/V/B ou HA/O/O

Dans le cas d’une prise de vue avec les filtres S/H/O les couleurs ne sont pas respectées, mais cela permet d’isoler chaque couche de gaz pouvant être contenues dans une nébuleuse.